Catégories
Actualité pharmacieutique

Soriot, PDG d'AstraZeneca, affirme que le tir accéléré du COVID-19 protégera pendant un an seulement

AstraZeneca, qui fait progresser un vaccin COVID-19 de l'Université d'Oxford, figure parmi les chefs de file mondiaux dans la recherche mondiale d'un vaccin viable. Maintenant, le PDG du fabricant de médicaments affirme que le vaccin devrait fournir une protection pendant un an.

"Nous pensons qu'il protégera pendant environ un an", a déclaré Pascal Soriot, PDG d'AstraZeneca, sur une station de radio belge, selon des informations.

Une fois cette protection expirée, il n'est pas clair si les destinataires seront invités à recevoir une autre dose ou un autre vaccin, ou à se fier aux traitements COVID-19 s'ils sont approuvés. Jusqu'à présent, le remdesivir de Gilead est le seul traitement avec une autorisation d'utilisation d'urgence, mais des recherches sont en cours sur de nombreuses autres options. Mardi, des chercheurs du Royaume-Uni ont rapporté que la dexaméthasone, un stéroïde bon marché, avait réduit d'un tiers les décès de patients sous ventilation.

Papier blanc

Comment le pipeline de R&D en évolution rapide amplifie l'importance des CRO adaptables

L'histoire de la montée du CMIC d'une startup dans un appartement d'une pièce à un leader multinational est définie par une capacité et une volonté de prévoir les besoins changeants des sociétés biopharmaceutiques et de s'adapter en conséquence. Les pipelines étant prêts à évoluer dans les années à venir, cette approche adaptable est désormais plus importante que jamais.

Pourtant, un vaccin efficace et largement disponible d'ici cet automne marquerait une avancée majeure dans la lutte contre le COVID-19 – même si sa durée de protection ne couvre qu'un an.

CONNEXES: AstraZeneca obtient 1,2 milliard de dollars des États-Unis et s'engage à livrer des centaines de millions de vaccins COVID-19

AstraZeneca travaille sur un seul vaccin candidat sur plus de 130 en cours de développement dans l'industrie, mais l'équipe est rapidement passée aux tests à mi-parcours avec des essais d'efficacité prévus encore cette année. Sur l'émission de radio, Soriot a déclaré que "si tout se passe bien, nous aurons les résultats des essais cliniques en août / septembre", selon Reuters.

"Nous fabriquons en parallèle", a-t-il ajouté. "Nous serons prêts à livrer à partir d'octobre si tout se passe bien."

De nombreux gouvernements ont déjà signé des accords avec le fabricant de médicaments pour commander des doses, dont un accord ce week-end entre l'Italie, la France, l'Allemagne et les Pays-Bas d'une valeur de 843 millions de dollars pour 300 millions de doses. Avant cet accord, AstraZeneca a accepté de fournir des doses au Royaume-Uni et a signé un accord de 1,2 milliard de dollars avec le gouvernement américain pour des centaines de millions de doses.

CONNEXES: AstraZeneca dévoile un accord massif de 750 millions de dollars pour produire des milliards de tirs COVID-19

La société a également conclu des accords avec le CEPI et Gavi, l'alliance des vaccins – ainsi que le Serum Institute of India – pour permettre l'accès dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *