Catégories
Actualité pharmacieutique

Sanofi évalue les suppressions d'emplois dans le cadre de la «feuille de route» du PDG Hudson: Reuters

Sous la direction du PDG Paul Hudson, Sanofi cherche entre autres à réduire ses coûts. Une voie qu'il envisage? Des suppressions d'emplois, rapporte Reuters.

Le fabricant de médicaments pèse des centaines de licenciements, ont indiqué des sources au service de presse, et des plans de gestion pour rencontrer les représentants du personnel vendredi et lundi.

Environ 1000 emplois en France pourraient être menacés, ont déclaré deux sources à Reuters. Ces mesures font partie de la "feuille de route" d'Hudson pour l'entreprise, mais l'annonce a été ralentie par la pandémie de COVID-19, a déclaré l'un d'eux.

Blog

L'état de l'art n'est pas seulement un état d'esprit. C’est ainsi que nous fonctionnons. AMRI possède la prochaine génération de technologie de seringue préremplie stérile.

Suivez notre série de blogs en plusieurs parties sur la technologie PFS pour en savoir plus!

CONNEXES: Comment Sanofi économisera-t-il 2 milliards d'euros? Couper le personnel de soutien et les achats «intelligents», pour 2

Après avoir pris la barre en septembre, Hudson a dévoilé en décembre un nouveau plan stratégique qui prévoyait de réduire les coûts pour économiser 2 milliards d'euros par an d'ici 2022. Pour atteindre ce niveau d'économies, Sanofi prévoyait de supprimer des emplois dans les fonctions de support, de réduire les budgets de fabrication, de réorganiser les achats , réduit les voyages et plus encore, a déclaré Hudson à l'époque.

Une porte-parole de Sanofi a confirmé à FiercePharma que la société prévoyait de présenter une partie de sa stratégie de décembre au comité d'entreprise européen vendredi et au comité économique et social de Sanofi France lundi. Ces plans impliquent "des investissements importants en France et en Europe au cours des trois prochaines années", a-t-elle ajouté.

"Dans le cadre des bonnes pratiques et pour maintenir les dialogues constructifs avec nos partenaires sociaux, nous ne partageons aucune information avant nos réunions", a-t-elle déclaré. "Cependant, nous avons annoncé publiquement que nous réalignions notre structure pour soutenir une nouvelle stratégie d'entreprise afin de mieux stimuler la croissance et l'innovation."

Les discussions interviennent après plusieurs cycles de licenciements ou de campagnes de préretraite ces dernières années. Il y a un an, la société a licencié des vendeurs américains en raison de «l'évolution de la dynamique du marché», avait alors déclaré une porte-parole. Avant cela, l'entreprise envisageait des suppressions d'emplois en France, supprimait 400 postes aux États-Unis et cherchait des départs à la retraite volontaires au Japon, le tout avant que Hudson ne prenne les rênes.

Plus récemment, la société a annoncé la semaine dernière 544 millions de dollars pour une nouvelle usine de fabrication de vaccins en France, où elle prévoit d'employer 200 personnes.

CONNEXES: Sanofi prévoit des mises à pied de ventes – encore une fois – dans les soins primaires, le diabète

Pendant ce temps, s'adressant aux journalistes avant une journée de R&D plus tôt cette semaine, Hudson a déclaré que Sanofi concentre ses efforts de R&D sur les médicaments potentiels de première classe et les meilleurs de leur catégorie. La société a déclaré qu'elle allait arrêter la R&D dans les domaines du diabète et des maladies cardiovasculaires, des domaines où Sanofi a une histoire riche, mais a fait face à une concurrence croissante et à des revenus affaiblis ces dernières années.

La société a également mis l'accent sur le blockbuster d'immunologie Dupixent, qui, selon Hudson, peut générer 10 milliards d'euros de ventes de pointe grâce à de nouvelles indications et à des lancements sur de nouveaux marchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *