Catégories
Actualité pharmacieutique

Novavax vise des milliards de doses de vaccin COVID-19 en 2021 – plus que suffisant pour approvisionner les États-Unis.

Certaines des plus grandes sociétés biopharmaceutiques du monde travaillent pour fournir des vaccins COVID-19 sûrs et efficaces, mais en même temps, une biotechnologie beaucoup plus petite a défini ses propres grandes ambitions dans ce domaine.

Novavax disposera de milliards de doses de vaccins COVID-19 l'année prochaine et pourrait à lui seul répondre à la demande américaine, selon les dirigeants. Lors d'une conférence téléphonique lundi, le médecin-chef Filip Dubovsky a déclaré que la biotechnologie basée à Gaithersburg, dans le Maryland, s'attend à être en mesure de fabriquer "bien plus de quelques milliards d'unités" chaque année, à partir de 2021.

Cela dépasserait facilement la demande américaine, qui, selon Dubovsky, atteindra entre 500 et 600 millions de doses par an.

15-17 septembre 2020

Cytiva Virtual Event: Tapas & Tech Talks Copy – Stratégies pour robustes et évolutives

Stratégies pour des processus robustes et évolutifs: de la recherche aux essais avancés
(avec Cytiva et IQVIA)

CONNEXES: Novavax et Fujifilm bloquent l'approvisionnement pour un essai de vaccin COVID-19 de stade avancé

Pour aider à la mise à l'échelle, Novavax a acheté en mai Praha Vaccines et son usine de vaccins en République tchèque. Cette usine aura une capacité annuelle de 1 milliard de doses, a déclaré lundi le PDG Stanley Erck aux analystes. Et le mois dernier, la société a également fait appel à Fujifilm pour produire des fournitures sur des sites en Caroline du Nord et au Texas. Les partenaires ont commencé à fabriquer des doses cliniques pour les tests de stade avancé.

En plus de ces accords, Novavax a fait appel à AGC Biologics et PolyPeptide pour l'aider à produire son adjuvant Matrix-M.

La société a terminé les tests de phase 1/2 et prévoit de commencer un essai de phase 2 aux États-Unis et en Australie ce mois-ci. Les pionniers de la course, dont AstraZeneca et l'équipe Pfizer-BioNTech, ont déjà commencé les tests de phase 3.

Pour aider à financer les travaux, la société a collecté 1,6 milliard de dollars de financement fédéral dans le cadre de son engagement à fournir 100 millions de doses dès la fin de 2020. Avant cela, la biotechnologie a attrapé 388 millions de dollars de la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations et 60 millions de dollars de le département américain de la Défense pour son programme de vaccination COVID-19.

La biotechnologie, qui existe depuis des décennies mais qui n’a pas développé de vaccin commercialisé, n’est pas la seule à avoir ses ambitions COVID-19. Des géants pharmaceutiques mondiaux sont également impliqués dans la chasse, avec Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson parmi les pionniers. Derrière ces entreprises, Merck et un partenariat entre Sanofi et GlaxoSmithKline avancent des plans prometteurs. Moderna, une biotech sans produits commercialisés, est également en phase 3.

CONNEXES: Le vaccin COVID-19 de Novavax semble prometteur dans les premières données

Avec toute l'expertise entre ces sociétés, ce sera une tâche difficile pour Novavax de lutter contre une partie importante du marché du vaccin COVID-19. Pourtant, son programme a attiré une attention considérable, et les analystes de J.P. Morgan ont récemment déclaré que les premières données de la société semblaient «les meilleures de leur catégorie».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *