Catégories
Actualité pharmacieutique

Le pharmacien indien Cadila recherche une augmentation de la production extérieure pour le vaccin COVID-19: rapport

Alors que certains des plus grands acteurs de la recherche d'un vaccin COVID-19 se préparent à des lectures de données essentielles dans les mois à venir, les petits fabricants de médicaments travaillent dur pour faire franchir la ligne d'arrivée à leurs propres candidats moins annoncés. L'un de ces joueurs, l'Indien Cadila, espère attirer un partenaire extérieur pour augmenter rapidement la production de son tir.

Cadila Healthcare recherche des partenaires de fabrication extérieurs pour intégrer jusqu'à 70 millions de doses par an de son vaccin expérimental COVID-19, en plus des 100 millions de doses que la société pense pouvoir produire en interne, a rapporté Bloomberg.

Le vaccin, qui utilise de l'ADN plasmidique, est actuellement en phase 2 d'essais et prévoit de recruter 30000 patients dans une étude pivot d'ici décembre, a déclaré un responsable de la société à Bloomberg. Le gouvernement indien a déboursé environ 7 milliards de dollars pour stimuler les efforts de production et de distribution de vaccins dans le pays, a déclaré Bloomberg.

Cadila fait partie d'un groupe de fabricants de médicaments indiens fabriquant un vaccin COVID-19 en interne ou travaillant avec des partenaires internationaux dans le but de vacciner 1,3 milliard d'habitants du pays.

CONNEXES: Le géant indien du vaccin promet 100 millions de vaccins supplémentaires contre le coronavirus dans le cadre de la troïka financée par Gates

Le Serum Institute of India (SII), un géant des vaccins génériques, s'est engagé fin septembre à réaliser 100 millions de vaccins supplémentaires contre le COVID-19 pour les pays à revenu faible et intermédiaire – y compris l'Inde – en 2021 dans le cadre d'un effort de distribution élargi avec Gavi, l'Alliance du Vaccin et la Fondation Bill & Melinda Gates.

Dans le cadre de leur pacte de fabrication accéléré, la Fondation Gates investira 150 millions de dollars supplémentaires dans le renforcement de la capacité de production de SII et de Gavi afin de fournir des injections à un maximum de 3 dollars par dose, ce qui porte sa contribution totale à 300 millions de dollars.

L'engagement de SII dans cet effort sera de 200 millions de doses en 2021. La distribution débutera dans la première moitié de l'année, à condition qu'au moins un de ses plans partenaires – d'AstraZeneca et Novavax – passe par les régulateurs.

CONNEXES: Novavax ajoute des antigènes au pacte de production de COVID-19 avec le géant indien des vaccins

Toujours en septembre, Novavax et SII ont ajouté la production d'antigènes à leur pacte de licence pour le vaccin COVID-19 à base de protéines recombinantes de Maryland Biotech. SII a rejoint cinq autres fabricants aidant à produire le composant antigénique du vaccin de Novavax, baptisé NVX-CoV2373.

Début juin, AstraZeneca a fait appel à SII dans le cadre d'un accord de licence pour produire 1 milliard de doses de son injection en partenariat avec l'Université d'Oxford pour les pays à revenu faible et intermédiaire, dans le but d'en produire 400 millions d'ici fin 2020. AstraZeneca a également signé un accord de 750 millions de dollars avec la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations et Gavi pour fabriquer et distribuer 300 millions de doses du vaccin avant 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *